Des découvertes exceptionnelles

En 1970, la commune décide de construire un local pour le Service du feu sur la terrasse nord du Prieuré. Afin de vérifier la présence de vestiges romains dans cette terrasse, des fouilles archéologiques sont entreprises dès 1971, sous la direction de Denis Weidmann, futur archéologue cantonal. Les découvertes sont spectaculaires: plusieurs murs romains imposants, parmi lesquels ceux du pavillon conservés dans le musée et une fresque longue de plus de 15 mètres représentant une course de char.

 

Au vu de la nature exceptionnelle de ces découvertes, la Ville de Pully, l’État de Vaud et la Commission fédérale des monuments historiques, décident de préserver une partie des vestiges en construisant un abri-musée.

 

Les vestiges de la villa et ses fresques sont classés en note A à l’Inventaire des biens culturels d’importance nationale. 

 

Vue d’ensemble de l’hémicycle en cours de fouille. Au centre, sur le sol du niveau inférieur, les gravats de l’étage effondré, où se mêlaient morceaux de charbon et fragments de la mosaïque de l’étage. MAY CASTELLA (C.) (dir.), La villa romaine du Prieuré à Pully et ses peintures murales. Fouilles de 1971-1976 et 2002-2004, Cahiers d’archéologie romande, Lausanne, 2013, p. 107, fig. 90.