La religion

Vous vous demandez sûrement si les Romains étaient croyants et si oui, en qui pouvaient-ils bien croire. Il faut tout d’abord savoir que, contrairement à nous, les Romains sont polythéistes, ce qui signifie qu’ils croient et vénèrent plusieurs divinités à la fois, comme dans l’hindouisme. Cette situation change en 392, lorsque l’empereur Théodose impose le christianisme comme seul religion autorisée. Plusieurs religions de cultures différentes se côtoient sans problème au sein de l’empire romain. Les Romains pratiquaient une grande tolérance à l’égard des religions, allant parfois jusqu’à adopter les dieux d’autres croyances. Il y a toutefois un culte qui est imposé et obligatoire pour tout le monde, c’est celui du culte de l’empereur ! Chaque citoyen est obligé de vénérer l’empereur, déjà de son vivant. Mise à part cette forme imposée, les Romains sont libres de vénérer le dieu de leur choix, selon leurs préférences ou leur métier.

Dans le jardin, vous apercevez une sorte de petite maisonnette sur un pilier. Qu’est-ce que cela pourrait bien être ? Une maison pour les oiseaux ? Et bien non ! Il s’agit de l’autel familial appelé laraire. La famille place sur cet autel les statuettes de leurs dieux protecteurs. C’est également à cet endroit qu’ils font leurs offrandes aux dieux. Ces derniers sont alors censés protéger la maison et tous les membres de la famille.

D’ailleurs vous apercevez à cet instant le dominus qui, comme chaque jour, s’approche du laraire pour venir y faire une offrande et une prière, afin d’accorder les bonnes grâces à sa maisonnée.

Membres d’une famille romaine réunies devant le laraire pour y faire des offrandes. © Atelier Bunter Hund, Zürich.

Les loisirs